Lexique de la Médecine Esthétique

Bienvenue dans notre lexique complet de la médecine esthétique. Ce guide vise à éclaircir et expliquer les termes et concepts clés de ce domaine en pleine évolution. Que vous soyez praticien, étudiant, ou simplement intéressé par la médecine esthétique, ce lexique vous fournira des définitions claires et des aperçus sur la terminologie qui façonne cette spécialité. Plongez-y pour approfondir votre compréhension et votre maîtrise du langage de la médecine esthétique.

Lexique – Trié par ordre alphabétique

Acide hyaluronique : produit biodégradable (résorbable) absorbant l’eau, utilisé pour le comblement des rides et dans les modifications de volume du visage, ainsi qu’en mésothérapie. L’acide hyaluronique existe en plusieurs viscosités pour ses différentes indications.

Acide hyaluronique réticulé : produit intégrant un agent réticulant (BDDE) liant les molécules d’acide hyaluronique entre elles, ce qui ralentit le processus de dégradation et d’élimination de cet acide hyaluronique. Un tel produit possède un effet plus durable (12-18 mois).

Acide poly-L-lactique (PLLA)  : produit appartenant à la catégorie des fillers utilisés en médecine esthétique pour la pour la stimulation fibroblastique en application sous cutanée. Également utilisé pour redessiner les volumes du corps. (Sculptraâ, Lanlumaâ)

ACMES : association des centres de médecine esthétique suisse

Adipocyte : cellule du tissu adipeux sous-cutané stockant la graisse sous forme de gouttelettes de lipides. Une concentration d’adipocytes dans une zone donnée constitue un amas graisseux ou une adiposité (ex. : culotte de cheval).

Bajoue : décrochement antérieur de la ligne mandibulaire en lien avec le relâchement cutané de l’ovale du visage

Blanching : technique de comblement superficiel des rides et ridules.

Blépharoplastie : chirurgie des paupières tombantes

Botox : voir Toxine botulique.

Canule ou microcanule : aiguille mousse à bout rond présentant un orifice à son extrémité. Utilisez en médecine esthétique pour l’injection des fileurs

Carboxythérapie : injections sous-cutanées de gaz carbonique pour améliorer l’oxygénation des tissus et traiter les imperfections de peau (rides, cernes foncés, cellulite, vergetures).

Cellulite : infiltration du tissu sous-cutané donnant à la peau un aspect capitonné de peau d’orange.

Cernes : zones sous les yeux, creusés ou non, donnant un aspect vieilli ou fatigué au regard. On les traite à l’acide hyaluronique à faible viscosité, à la carboxythérapie ou par lipofilling.

Cicatrice : marque cutanée restante après la guérison d’une plaie. Suivant la taille de la cicatrice, on utilise de la dermabrasion, des peelings ou des lasers non-ablatifs ou ablatifs.

Code-barre : désigne les rides autour de la bouche quand elles ont l’aspect d’un « code-barre «

Collagène (activateurs) : protéine du derme se présentant sous la forme de fibres ayant une fonction de résistance et de soutien des tissus cutanés. Le collagène n’est plus utilisé en injection antirides en raison de risques d’allergies. Il a été remplacé par des produits stimulant la production naturelle de collagène.

Comblement : injection sous la peau de produits résorbables remplissant les creux (sillons, plis, rides et ridules).

Cordes platysmales : en lien avec le platysma (reliquat musculaire de la position de la marche à 4 pattes), muscles s’étalant de la mandibule jusqu’au décolleté donnant un effet dit « cou de poulet » en se contractant.

Cosméceutique : produit de soin haut de gamme contenant des principes actifs élaborés et éprouvés en dermatologie esthétique. Les cosméceutiques (contraction de cosmétique et pharmaceutique) sont disponibles en pharmacie et recommandés par des médecins spécialisés. Ils sont aussi dénommés dermocosmétiques.

Cryolipolyse : technique de destruction des cellules graisseuses par le froid. La zone ciblée est aspirée et refroidie à une température très basse pendant 1 heure. Les premiers résultats de la cryolipolyse sont visibles au bout de 2 mois.

Dermabrasion : ponçage mécanique de la peau avec une pointe rotative ou du papier abrasif, pratiqué sur des rides profondes ou des peaux très abîmées. Les couches superficielles de la peau (épiderme et éventuellement une partie du derme) sont ainsi détruites de manière contrôlée.

Détatouage laser : retrait des tatouages au laser. Le traitement nécessite plusieurs séances en fonction de la taille et des couleurs des tatouages et ne laisse généralement pas de cicatrices.

Drainage lymphatique : massage doux, manuel ou mécanisé, ayant pour objectif d’aider la lymphe à circuler, de libérer les toxines, de favoriser la régénération cellulaire et la microcirculation. En médecine esthétique, le drainage lymphatique est utilisé pour éliminer la cellulite (surtout de type œdemateux) et les surcharges graisseuses.

Élastine : protéine du derme contribuant au maintien de la résistance et de l’élasticité de la peau.

Energy Based Device : désigne l’ensemble des outils et machines permettant une stimulation des tissus à visée anti-âge en médecine esthétique à travers la délivrance d’énergie. Les sources sont variées, radiofréquences et ultrasons notamment

Épilation à la lumière pulsée : destruction du poil de manière progressive et durable en ciblant sa mélanine à l’aide de lumière pulsée intense (IPL, lampe flash). Inefficace sur les poils blancs, blonds ou roux.

Épilation laser : destruction du poil de manière progressive et durable en ciblant sa mélanine à l’aide d’un laser. Inefficace sur les poils blancs, blonds ou roux.

Faning : techniques visant à distribuer le de la manière la plus homogène possible le filler en sous-cutané.

Fibroblaste : cellule biologique qui joue un rôle crucial dans la formation du tissu conjonctif. Il synthétise les composants de la matrice extracellulaire, comme le collagène, l’élastine, et les glycosaminoglycanes

filler : dénomination commune regroupant l’ensemble des produits injectables sous-cutanés permanents ou résorbables.

Fils tenseurs (crantés) : fils de suspension, résorbable ou non, introduit sous la peau pour atténuer les rides ou retendre certaines parties du visage (remaillage).

Fluence : énergie délivrée par un laser sur une surface (Joule/cm2)

Frost : phénomène de blanchiment de la peau post-peeling immédiat comme la peau gèle.

Gauge : unité de mesure du diamètre d’une aiguille plus les gauges sont faibles plus le diamètre est important

Glabelle :  Zone située entre les 2 sourcils où l’on voit apparaître les rides du lion lié à la contraction des muscles corrugateur du procerus.

Granulome : formation histologique inflammatoire chronique pouvant être en lien avec l’injection de fillers.

Hands-on : dénomination commune pour parler d’une séance pratique sur modèle en médecine esthétique

HIFU (High Intensity Focused Ultrasound) : un faisceau d’ultrasons de haute intensité est focalisé en un point du derme (comme une loupe faisant converger les rayons du soleil), ce qui crée un échauffement brutal et intense des tissus. Cette technique est utilisée pour retendre la peau ou détruire des graisses localisées.

Hyaluronidase : enzyme utilisée pour dissoudre l’acide hyaluronique réticulée. Pour une correction esthétique, mais surtout en cas d’embolisation intravasculaire.

Hydroxyapatite de calcium HACa :  produit appartenant à la catégorie des fillers utilisés en médecine esthétique pour la stimulation fibroblastique en application sous-cutanée

Hyperplasie paradoxale : phénomène l’hyperplasie du tissu adipeux post-cryolipolyse induisant l’effet inverse de celui recherché.

Infrarouges : rayonnement magnétique d’une longueur d’onde supérieure à celle de la lumière visible, utilisé pour chauffer le derme et stimuler la production de collagène et le resserrement des tissus cutanés.

IPL (Intense Pulsed Light) : voir Lampe flash

Ischémie : souffrance tissulaire aiguë en lien avec la rupture du flux artériel causé par l’embolisation du vaisseau par un filler.

Lampe flash : appareil émettant un rayonnement lumineux polychromatique (c’est-à-dire composée d’une multitude de longueurs d’onde) chauffant et détruisant des constituants de la peau (hémoglobine, mélanine, eau). Il permet de réaliser des traitements pigmentaires, vasculaires, d’épilation ou de photo-réjuvénation.

Laser (Light Amplification by Stimulated Emission of Radiation) : appareil émettant un rayonnement lumineux cohérent, monochromatique (visible ou infrarouge), chauffant et détruisant des constituants de la peau (hémoglobine, mélanine, eau).  Selon leur longueur d’onde, les lasers sont classés en lasers ablatifs, lasers de remodelage cutané non ablatifs, lasers pigmentaires et de détatouage, lasers vasculaires et lasers d’épilation.

Laser ablatif : laser provoquant une vaporisation (ablation) de l’épiderme et éventuellement du derme superficiel. Les résultats du traitement sont très durables, mais le traitement induit une éviction sociale de 7-15 jours. On distingue les lasers CO2 et les lasers Erbium.

Laser non-ablatif : laser chauffant le derme par des micropuits  pour stimuler la production de collagène et favoriser le remodelage cutané sans effet secondaire importants.

LED (Light Emitting Diode) : appareil à diodes électroluminescentes chauffant le derme et stimulant la production de collagène, utilisé surtout pour le traitement des vergetures et de l’acné.

Lipocavitation : technologie utilisant des ultrasons à basse fréquence pour détruire la cellulite et les surcharges graisseuses localisées. Les séances doivent être suivies d’un drainage lymphatique. Les résultats sont généralement visibles à la fin du premier traitement.

Lipofilling : technique chirurgicale consistant à restaurer des volumes par injection de sa propre graisse prélevée dans des zones du corps surchargées en graisse (autogreffe). On parle aussi de lipostructure ou de lipomodelage.

Lipomassages automatisés : massage de la peau à l’aide d’un appareil équipé de rouleaux motorisés indépendants avec pour objectifs la libération des graisses, la réactivation de la circulation sanguine et lymphatique, et la lipolyse.

Lipostructure : voir Lipofilling

Liposuccion (lipoaspiration) : procédé chirurgical visant à retirer des excès graisseux localisés en les aspirant à l’aide de canules introduites sous la peau.

Lumière pulsée : voir Lampe flash.

MD codes : technique ayant pour objectif de restaurer le support facial. Si le bas du visage se relâche, c’est parce qu’il y a une perte progressive d’os et de graisse sur l’ensemble du visage, surtout sur la partie supérieure au niveau des tempes. Avec cette technique, on restaure un soutien plutôt que de combler les zones creusées.

Mésolift : technique de mésothérapie destinée à hydrater et revitaliser les peaux déshydratées ou longuement exposées au soleil par des micro-injections d’un mélange d’acide hyaluronique (non réticulé pour une meilleure diffusion), de vitamines antioxydantes et de minéraux.  Le mésolift est quelquefois complété par une application de lumière LED. 3 à 5 séances sont généralement pratiquées pour un effet pouvant persister jusqu’à un an.

Mésothérapie esthétique : injection de multiples petites quantités de principes actifs dans le derme ayant pour objectif d’améliorer la tonicité et l’éclat de la peau.

Micro-needling (microponcture) : perforation de la peau avec des micro-aiguilles. Provoque souvent des saignements. Permets la pénétration des produits revitalisants appliqués sur la peau par la suite.

Nécrose : mort du tissu en lien avec une ischémie

Nutrition anti-âge : régime basé sur un équilibre nutritionnel et un apport suffisant en micronutriments (vitamines, minéraux, oligo-éléments, acides gras essentiels) dont l’objectif est de ralentir les effets du vieillissement.

Ondes de choc : ondes acoustiques de haute énergie et non focalisées diffusant dans la peau. Utilisées en esthétique pour lutter contre les surcharges graisseuses et la cellulite.

Patte d’oie : zone du contour externe des yeux où l’on voit apparaître les rides liées à la contraction de l’orbicularis oris

Peeling chimique : traitement esthétique atténuant les défauts de l’épiderme en abrasant la peau abimée à l’aide d’un produit chimique. On distingue les peelings superficiels (doux) à l’acide glycolique qui accélèrent le renouvellement cellulaire de l’épiderme, les peelings moyens à l’acide trichloracétique (TCA) qui renouvellent complètement l’épiderme et le derme superficiel, et les peelings profonds au phénol qui agissent jusqu’au derme moyen.

Périoste : couche superficielle recouvrant l’os notamment du massif facial sur lequel sont déposés les acides hyaluroniques réticulés pour donner un effet de traction aux tissus.

Photoépilation : terme regroupant les épilations au laser et à la lumière pulsée.

Photo-rajeunissement : méthode d’amélioration de la texture et du teint de la peau (effacement des taches brunes et rouges) utilisant le laser ou la lumière pulsée.

Photoréjuvénation : traitement en général avec lumière pulsée ou laser visant à homogénéiser le teint, révéler l’éclat, resserrer le grain de peau et stimuler le derme

Plasma riche en Plaquettes (PRP) : technique consistant en des injections sous la peau de plaquettes sanguines concentrées provenant du patient à traiter. Le plasma riche en plaquettes (PRP) contient des facteurs de croissance qui permettent de revitaliser la peau ou le cuir chevelu, d’atténuer les rides et cernes ou de stimuler la repousse des cheveux. Deux à trois  séances espacées d’un mois sont nécessaires.

Pli d’amertume :  ligne de dépression s’étirant entre la commissure labiale et le menton aussi appelé « marionnette Lines »

Prophiloâ : filler, bioremodelant visant à restaurer la matrice extracellulaire sous cutanée 2 séances à un mois d’intervalle puis un protocole tous les 8 mois sont recommandées

Prophilométrie : approche visant à restaurer l’harmonie du profil en médecine esthétique

Radiofréquence : émission d’ondes radioélectriques courtes chauffant le derme et utilisées pour le raffermissement des peaux relâchées, dans le traitement des rides, et parfois dans

Remaillage : voir Fils tenseurs

Remodelage corporel (silhouette) : méthode consistant à redonner au corps une forme harmonieuse à l’aide de techniques chirurgicales (liposuccion, lipolyse laser) ou non chirurgicales (cryolipolyse, ultrasons…).

Remodelage cutané : méthode douce consistant à chauffer le derme pour produire du collagène avec pour objectif l’atténuation de rides ou de cicatrices. On peut utiliser des lasers non ablatifs, de la radiofréquence, des ultrasons…

Restauration de volumes : remodelage de parties du visage (pommettes, joues, ovale…) ou des mains à l’aide d’injections d’acide hyaluronique à forte viscosité.

Resurfaçage : traitement de la peau abimée au laser ablatif. On parle aussi de resurfacing ou relissage.

Rhinoplastie médicale : correction de petites anomalies du nez par des produits injectables de type acide hyaluronique

Rides : sillons sur la peau s’accentuant avec l’âge. On distingue les rides dites d’expression et les rides liées au vieillissement. Les rides du haut du visage sont les rides intersourcilières (rides du lion ou rides glabellaires), les rides du front et les rides de la patte d’oie. Les principales rides du bas du visage sont les rides péribuccales, sillons nasogéniens, plis d’amertume (plis des marionnettes) et rides jugales. Les rides traitées en médecine esthétique peuvent aussi se trouver dans le cou, sur le décolleté ou le dos des mains.

Rides du lion : rides entre les sourcils donnant un air soucieux ou stressé.

Ridule : ride superficielle qui peut s’estomper si elle est traitée à temps.

Roller : voir Micro-needling

russian lips : technique de comblement des lèvres visant à en augmenter la hauteur

Sclérothérapie : injection d’un produit sclérosant dans une veine pour la détruire.

Sillon nasogénien : ligne de dépression s’étirant entre les ailes du nez et les commissures labiales formées par l’affaissement des compartiments graisseux profonds.

Skin Booster : produits appartenant à la catégorie des fillers, acide hyaluronique avec complexe vitaminique pour stimuler le derme destiné à réhydrater en profondeur et tonifier la peau pour lui rendre son éclat. Utilisé sur le visage, le cou, le décolleté et les mains. 2-3 séances espacées d’un mois au départ, puis 1 séance tous les 6-12 mois.

SMAS :  système musculo-aponévrotique superficiel constitué des muscles peauciers et des fascias intermusculaires.

Stimulation paradoxale : stimulation d’un duvet ou de zones pilaires post-traitement laser épilatoire en effet inverse de celui recherché initialement. Importance de poser une indication correcte en laser épilatoire

Tâches pigmentaire : tâches de peau brune apparaissant avec l’âge ou suite à des expositions répétées au soleil. Elles se situent généralement sur le visage, le cou, le décolleté ou le dos des mains. On les enlève à la lumière pulsée, au laser ou avec des peelings.

Temps de pulse : temps durant lequel l’énergie du tir laser est délivrée.

Texas look : approche visant à redéfinir les contours du visage et notamment de l’ovale du visage.

Toxine botulique (Botox) : neurotoxine bactérienne de type A produite par Clostridium botulinum utilisée en neurologie et pour le traitement des rides du haut du visage.

Traitements anticellulite : il existe de nombreux traitements disponibles pour éliminer la cellulite. L’efficacité et la rapidité d’apparition des premiers résultats diffèrent suivant la méthode utilisée.

TRT : temps de relaxation thermique. Désigne le temps nécessaire à une cible pour dissiper la moitié de la chaleur accumulée.

Ultrasons : les ultrasons sont des vibrations mécaniques de même nature que le son audible, mais possédant une fréquence beaucoup plus élevée. Ils pénètrent profondément dans la peau et sont utilisés dans l’élimination des amas graisseux, de la cellulite et des rides.

Vergetures : zones de peau au niveau desquelles le derme profond s’est spontanément déchiré sous l’effet d’une grossesse ou d’une prise de poids importante.  On distingue les vergetures rouges (récentes) et les vergetures blanches et nacrées (anciennes), plus difficiles à faire disparaître.

Workshop : dénomination commune pour parler d’une séance pratique sur un des thèmes de la médecine esthétique.

Restez à jour avec SAMBA

Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire pour recevoir les dernières informations de notre blog sur la médecine esthétique.

Derniers articles

Les différentes carrières en médecine esthétique

Dans le domaine en constante évolution de la médecine esthétique, comprendre les différentes options de carrière et les qualifications nécessaires est essentiel pour ceux qui souhaitent y faire leur chemin. Cet article offre un aperçu des multiples chemins professionnels, soulignant les rôles, les formations adaptées, et les normes réglementaires indispensables pour réussir dans ce secteur spécialisé.

Protéine botulinique et acide hyaluronique, quelle différence docteur ?

On entend régulièrement en consultation : « Docteur ; OK pour l’acide hyaluronique, mais pas du botox. L’acide hyaluronique c’est naturel, on en a dans la peau. » Oui c’est vrai qu’on a de l’acide hyaluronique dans le derme mais ce n’est pas pour autant que celui qui est injecté à visée anti-âge est « naturel ».

Le fléau des fake injectors

Face à la montée des « fake injecteurs » en médecine esthétique, il devient crucial de comprendre cette tendance alarmante. Ces pratiques compromettent non seulement la sécurité des patients, mais ébranlent aussi la confiance envers la profession. Cet article explore les risques associés à ces acteurs non qualifiés et souligne l'importance d'une formation adéquate.
Ouvrir WhatsApp
Bienvenue chez SAMBA !
Parlons de votre projet en médecine esthétique.